Accueil > A LA UNE

Jeux Olympiques

 La Lutte remporte le vote du CIO : elle reste inscrite
au programme olympique

 

  
 Décision du CIO du 8 septembre 2013 : 
La lutte reste au programme des Jeux Olympiques de 2020




Communiqué de presse de la fédération française de lutte

Paris, France, 8 septembre 2013 

 
Suspendu à son téléphone et connecté sur les réseaux sociaux toute la journée, dans l’attente d’une information depuis Buenos Aires, le président de la FFLutte, Alain Bertholom, n’a pas caché sa joie et son soulagement dès l’annonce du CIO. Accompagné de Michel Lafon (DTN FFLutte) et d’une délégation de lutteurs et lutteuses à Nice pour les Jeux de la Francophonie, Alain Bertholom a vivement exprimé son plaisir : «C’est énorme ! Toute cette pression accumulée depuis des mois qui retombe en un instant pour faire place au bonheur. C’est une de nos plus belles victoires ! Nous pouvons remercier la FILA qui a su se mobiliser dès Février, en réalisant les efforts nécessaires pour améliorer notre sport, le moderniser et le rendre plus attractif. Nous souhaitons aussi remercier tous ceux qui ont manifesté leur soutien à la Lutte Française pendant cette période difficile. Comme je l’avais dit, une décision dans l’autre sens aurait pu donner une petite mort à la Lutte en France, il s’agit donc de profiter de ce moment pour continuer, à l’international mais aussi en France, de développer notre discipline, pour ne plus jamais revivre cette situation. Nous sommes encore plus motivés à l’idée d’organiser en France les mondiaux 2017».

Michel Lafon, lui aussi ravi et soulagé de cette annonce, a précisé «que cette décision allait donner un coup de fouet aux lutteurs et lutteuses sélectionnés sur les prochains Championnats du Monde qui débutent le 16 Septembre. Sur les tapis de Budapest, nous devrions avoir un beau spectacle, tous auront à cœur de briller pour cette compétition qui marquera un certain renouveau».

Le double médaillé Olympique, Steeve Guenot (forfait pour les Championnats du Monde), a tout simplement sauté de joie en apprenant la nouvelle : «Je suis vraiment heureux pour les jeunes lutteurs et lutteuses Français. Participer aux JO c’est une chance incroyable. Dès le plus jeune âge, même quand on lutte pour rigoler, c’est la médaille Olympique que l’on veut !».

Contacts médias : blackboard

Raphaël Ostré : 06 50 51 81 99 raph.ostre@agenceblackboard.com

Bastien Hug-Fouché : 06 11 44 06 88 bast.hugfouche@agenceblackboard.com 

Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Fédération Française de Lutte, ainsi que sur les réseaux sociaux 
Facebook : https://www.facebook.com/federation.francaisedelutte           
Twitter : @FFLUTTE 

Pour toute information supplémentaire : 

Fanny GAI - FF LUTTE - Responsable du service communication
01.70.13.90.25 - 06.62.49.68.89 - f.gai@fflutte.org     




Pour revoir l'annonce du CIO - du 8 septembre 2013 - quant à la discipline (ré)intégrant les JO de 2020 et 2024 - cliquez sur le lien suivant 
https://www.facebook.com/photo.php?v=634274319940292



Communiqué de la FILA


Buenos Aires, Argentine, 8 septembre 2013
 - Nenad Lalovic, président de la FILA (Fédération Internationale des Luttes Associées) a fait part de sa joie et de celle de l'organisation qu'il préside, suite à la décision du Comité Internatonal Olympique de conserver la lutte aux Jeux Olympiques.

"J'adresse ma sincère gratitude à chacun des membres du Comité International Olymique qui ont, par leur vote aujourd'hui, sauvé la lutte olympique, a déclaré le président Lalovic. Par ce vote, vous avez montré que tous les efforts que nous avons faits pour faire évoluer et améliorer ce sport, ont fait la différence. Et je vous garantis que notre modernisation ne va pas s' arrêter aujourd'hui. Nous allons continuer à nous battre pour être le meilleur partenaire possible du Mouvement Olympique."

"Je souhaite aussi rendre hommage aux leaders et aux supporteurs du squash et du baseball/softball. Leurs campagnes respectives étaient bien orchestrées et ont montré la passion qui entoure leurs sports", a poursuivi le président Lalovic. La campagne mise en oeuvre par la FILA pour sauver la lutte olympique a complètement réorganisé les fondements d'un des sports les plus anciens du monde. La FILA a pris plusieurs tournants radicaux ces derniers mois dans plusieurs domaines: des règles innovantes pour encouragerla compétition, une nouvelle distribution des catégories de poids pour permettre aux femmes d'avoir plus d'opportunités, et le développement des réseaux sociaux. Ces initiatives ont pris plus d'ampleur encore lors d'une rencontre extraordinaire sur le site antique d'Olympie en Grèce, berceau du sport, où s' est tenu pour la première fois de l'histoire, un match de lutte féminine.

"À tous les millions de lutteurs, les supporters, les fans à travers le monde, je vous adresse un énorme merci, a ajouté le président Lalovic. Chacun de vous s' est battu très dur pour cette victoire. À présent, nous devons rester unis pour pouvoir faire honneur aux attentes qui découlent de ce vote."


 > Courrier du Président de la FILA_adressé aux fédérations nationales - 27/02/13

> Mobilisation (vidéo) internationale lors de la Coupe du Monde en Iran

> Interview télévisé (suisse) de Raphael Martinetti (19 février)


Le champion Olympique Russe de lutte libre à Sydney en 2000, Sagid MURTAZALIEV a rendu sa médaille au CIO pour protester contre la décision de la commission exécutive du CIO


Le champion olympique Bulgare Valentin JORDANOV a rendu sa médaille au CIO

Traduction de la lettre de Valentin JORDANOV au Président du CIO :

"Monsieur le Président Rogge,

En signe de protestation à l'encontre du CIO à Lausanne, je vous retourne ma médaille d'Or gagnée aux Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996. Par cette acte, j'exprime ma solidarité avec les millions d'athlètes et passionés de notre sport que la recommandation de la commission exécutive du CIO a condamné en le supprimant du programme olympiques en 2020.

Notre sport fait parti intégrante du mouvement Olympique et est fondateur à la fois des jeux olympiques anciens et modernes. 

Je vous transmet également le livre "Les gloires bulgares" dans lequel est rassemblé l'histoire glorieuse de notre petite mais puissante nation. A l'intérieur s'y trouve les rêves, accomplissements, passions et fierté de milliers de champions
 et iminentes personnalités. Tous font parti des 180 fédérations composées de lutteurs de différentes origines, religions, races, sexe, poids.

Néanmoins, je dois porter à votre crédit, qu'en écartant la lutte, vous avez réussi ce que les politiciens n'ont pas réussi. Vous avez uni la Russie, les USA et l'Iran  autour d'une même cause, sauver la Lutte sans laquelle les Jeux Olympiques ne seront jamais les mêmes.

Valentin Jordanov, 
Médaille d'Or Olympique 1996, médaille d'Argent Olympique 1992, 7 fois champions du Monde et d'Europe, Vice Président du Comité Olympique Bulgare, Président de la Fédération Bulgare de Lutte"


JO.jpg


 Reportage émission "Stade 2" :  "La Lutte dans la tourmente"

guenot_petition.jpg 

Signez la pétition 
pour le maintien
de la Lutte
aux JO 2020 !

Voir l'annonce du CIO
> L'édition 13 heures de TF1

> Vidéo américaine

> Interview de Pierre FULLA :
"Une faute professionnelle du CIO"


 fila.gif     Suite à la démission de Raphael MARTINETTI, le Serbe Nenad LALOVIC devient Président par intérim de la FILA. 3 membres ont été ajoutés au bureau de la FILA afin d'essayer de maintenir la Lutte aux Jeux Olympiques. Il s'agit de Jim SCHERR (USA), d'Alexander KARELINE (Russie) et de Pedro Gama FILHO (Brésil).

 

nenad(2).jpg


Extrait de la déclaration du nouveau Président de la FILA - 18/02/2013


"La FILA prend ses responsabilités très sérieusement  au nom de toutes les 180 Fédérations Nationales affiliées et de tous les lutteurs dans le monde. Nous comprenons la recommandation du CIO et nous respectons ce processus. Nous sommes prêts à prendre toutes les mesures nécessaires pour que notre sport reste au programme des Jeux Olympiques.

Le monde de la lutte est naturellement déçu par la recommandation de la Commission Exécutive du CIO de retirer la lutte du programme des Jeux Olympiques 2020. Nous voyons cela comme une opportunité qui pourrait être un tournant positif pour notre sport. Une chose est certaine, c'est notre seule responsabilité de résoudre les problèmes qui ont conduit à cette situation. Nous sommes attentifs aux préoccupations du CIO et à leur gouvernance. Nous devons nous efforcer d'améliorer l’offre Olympique afin de conserver notre place au programme Olympique et d’évoluer avec le temps."


 FF Lutte - Logo - texte noir - sans titre.JPG

Communiqué de presse FFL
Mardi 12 février 2013

 FF Lutte - Logo - texte noir - sans titre.JPG

La Fédération Française de Lutte, dans l’incompréhension la plus totale, tient à réagir face à l’annonce du Comité International Olympique (CIO). Sa commission exécutive a proposé ce jour, de retirer la lutte « des sports principaux pour les JO d’été de 2020 ».

Voir l'annonce du CIO

Avec plus de 200 pays affiliés à la Fédération Internationale (FILA) et 50 millions de pratiquants dans le monde, la lutte, pilier des jeux antiques et modernes, reste et restera un sport incontournable, accessible à tous et universel !

Depuis les Jeux Olympiques (JO) de l’ère moderne, la lutte française ne peut qu’être fière de ses 17 médailles aux JO et de ses 4 champions olympiques. Les 3 dernières olympiades ont notamment été historiques avec la performance de Steeve GUENOT et son doublé (or et bronze) à Pékin et à Londres.

Nous partageons cette réussite avec l’Etat Français qui a toujours été partie prenante de nos actions.

L’espoir reste notre devise dans tout combat, que nous gardons tant que la décision définitive n’est pas prise. Nous espérons que le CIO et ses organes décisionnels  repositionneront la lutte comme sport principal pour les JO de 2020.

La Fédération Française de Lutte s’engage à rassembler ses forces pour soutenir la FILA dans sa démarche auprès du CIO.
> Voir article de la FILA