Accueil > DISCIPLINES ASSOCIÉES > Le grappling

Le grappling

COMITE NATIONAL DE GRAPPLING
     
image_grappling_site       ......   

  > Site internet  

logograppling

Président :
William AQUIAYI

06.27.01.96.17
w.aquiayi@fflutte.org

 


Le Grappling est un sport de préhension et de soumission mais également de percussion qui connaît un essor mondial. Les évènements qui s'organisent autour de cette discipline connaissent un succès de plus en plus important.

Il existe trois types de Grappling au sein du comité français de Grappling :

  • Le NO-GI (sans kimono),
  • Le GI (avec kimono),
  • Le fight (avec les percussions)

Le Grappling se concentre sur le combat au sol, domaine extrêmement technique où le gabarit joue un rôle moindre.

Les pratiquants de Grappling pratiquent le combat au sol total. Ils ont à leur disposition tout un arsenal de clés de bras (épaule, coude, poignet), de clés de jambe (genou, cheville, pied) et d’étranglements.

Ce sport représente une spécialisation du combat au sol, avec la redécouverte de nouvelles positions caractéristiques comme la garde fermée (où dos au sol, on enserre la taille de l’adversaire entre ses jambes), qui permet de se protéger des techniques de soumission, tout en étant capable d’en délivrer. 

Le Grappling  peut être pratiqué par les femmes, les hommes, les jeunes et les moins jeunes. Plus qu’un sport, il relève d’une véritable philosophie, une quête de l’harmonie entre corps et style de vie.

Cette discipline allie puissance et maîtrise tout en fluidité et en minimisant les efforts afin de privilégier l’efficacité technique.

Sa pratique est un facteur stabilisant, qui induit un équilibre. La pratique collective semble réguler la timidité ou au contraire l’hyperactivité grâce aux notions d’habillement, de grade, de discipline et de respect.

La diversité des gestes et des contacts procurent un réel épanouissement corporel… C’est également un excellent moyen de canaliser son agressivité pour la transformer en combativité.

Le Grappling implique une maîtrise de soi qui se fait grâce au travail sur le regard et le positionnement du corps, sur l’évaluation des distances de sécurité et de la dangerosité d’une situation.