Accueil > A LA UNE

Résultats : demi-finales Championnat de France par équipe - D1/D2

Quel week-end de lutte ! Les demi-finales du championnat du France par équipe ont tenues toutes leurs promesses. Des confrontations très serrées et une finale inédite en D1 qui aura lieu le 16 décembre prochain à Besançon.

unefrance

DIVISION 1

Sotteville-Lès-Rouen vainqueur de Besançon 7 à 5 
Salle omnisports du stade Jean Adret

La première demi-finale opposait Sotteville-Lès-Rouen à Besançon pour la revanche de l’an passé où les deux formations s’étaient rencontrées au même stade de la compétition.
Une phase de poule rondement menée et une première place au bout, les sottevillois ont fait forte impression depuis la première journée en écartant notamment le vice-champion en titre Sarreguemines. Mais la dernière marche avant la finale s’annoncait haute. En effet, c’est le triple champion en titre qui se présentait en face. Deuxièmes lors des phases de poule derrière Saint-Yrieix-La-Perche, les bisontins n’ont pas abandonner l’idée de glaner un quatrième titre consécutif. Ils comptaient notamment sur le retour de leur international tricolore Ilman Mukhtarov.

La rencontre :
Aucune des deux formations ne creusaient l’écart à la pause, le tableau d’affichage affichait 3 victoires par tout et laissait envisager une deuxième mi-temps de haut vol. Une passivité de chaque côté et Adam Amsiev venait à bout d’Ilman Mukhtarov en lutte libre -70 kg recollant au score pour Sotteville-Lès-Rouen. Evrik Nikoghosyan, fort de sa victoire quelques jours plus tôt au Cirque d’Hiver ne parvenait pas à vaincre le renfort arménien de Besançon, champion du monde 2014, Arsen Julfalakyan (2-8) Les sottevillois géraient parfaitement la fin de match avec trois victoires de rang (Dadaev, Noumonvi et François) pour s’offrir une chance de devenir champion de France pour la première fois de leur histoire !

 

Saint-Yrieix-la-Perche vainqueur de Maizières-lès-Metz 6 à 6 (départagé par les points de classement)
Palais des sports Villa Sport

Saint-Yrieix-la-Perche cherchait à confirmer sa belle saison pour se hisser en finale. Rappelons que cette équipe est parvenue à faire chuter Besançon (après son incroyable série de 15 victoires consécutives).
Maizières-lès-Metz ou comment régner en maître sur la région Grand Est ? Cette équipe a terminé les phases de poules devant Sarreguemines cette saison. Avec des éléments comme Yankousky ou encore Ozay, cette demi-finale s’annonçait de très haut niveau. Elle l’a été, et de quelle manière !

La rencontre :
La première confrontation que beaucoup attendait opposait deux lutteurs de très haut niveau. Dans ce duel au sommet, Yasin Ozay glanait la victoire et offrait un point de plus à Maizières-Lès-Metz face à Hrachia Malkhasian (10 – 4). La double confrontation entre Ruslan Valiev (lutteur à -86 kg initialement) et Ivan Yankouski (vice-champion d’Europe -97 kg en 2016) s’annonçait déterminante pour la victoire finale. Le premier cité l’emportait en dans la catégorie des -94 kg libre. Egalité entre les deux formations à la pause. Les lorrains prenaient trois longueurs d’avance après la pause grâce notamment à une victoire dans un match complètement fou où Abdullah Tomov prenait le dessus sur Maxime Fiquet (Libre -70 kg). Indécis et haletant jusqu’au bout, Fiquet s’inclinait d’un petit point sur le score de 10 à 11, avec un passage arrière à la toute dernière seconde.
Avant le dernier match, Saint-Yrieix-la-Perche revenait à une victoire (5-6). La revanche attendue entre Valiev et Yankouski en lutte libre -130 kg a livré toutes ses promesses. Au terme d’un match tendu, Valiev (vainqueur 2-1) offrait à Saint-Yrieix-la-Perche le point synonyme d’accession en finale !

SYLP
Photo d'équipe de Saint-Yrieix-la-Perche

Belleu-Soissons vainqueur de Clermont-Ferrand ASM 7 à 5
Complexe sportif des Cézeaux
Dans le match du maintien, c’est Belleu-Soissons qui sauve sa place dans l’élite face à Clermont-Ferrand.

Nous assisterons donc à une finale inédite entre Saint-Yrieix-la-Perche et Sotteville-Lès-Rouen qui se tiendra à Besançon le 16 décembre. Les deux formations tenteront de décrocher le titre pour la première fois de leur histoire.
En deuxième division, Sotteville-Lès-Rouen réussit l’exploit de placer une seconde équipe en finale. En face, la redoutable formation de Lyon-Saint-Priest fera office de favori. Mais nous l’avons vu et vécu cette année, il arrive que les favoris tombent.

Lyon
Photo d'équipe de Lyon-Saint-Priest

Tous les résultats ici

 

Documents joints à cet article